Diffusion des tables rondes du premier Festival international de twittérature
Site officiel de l'Institut de twittérature comparée  :::  Québec :::  Bordeaux  :::  Nous joindre  
Éditer cette page Imprimer cette page
 
ITC-Twittexte - Accueil


Quelque invraisemblable que cela paraisse, personne n'avait tenté jusque-là une théorie générale des jeux.
La loterie à Babylone, Fictions, J.L.Borges

Membres


Membres fondateurs de l'ITC

Centquarante
Jean-Michel Le Blanc, Bordeaux, France
commit son premier tweet le 21 juin 2009 à 07:29:48 : « Petit exercice de style qui consiste à écrire uniquement des textes comportant très précisément cent quarante caractères, espaces compris... »
Depuis ce jour, s'est attaché à la tâche pluriquotidiennement jusqu'à en arriver à presque mille tweets (centquarante mille caractères, donc).

Blogue : http://nouvelles.blogs.sudouest.fr/

Dernier gazouillis
:
PierrePaulPleau
Pierre-Paul Pleau
alias Jean-Yves Fréchette (ou l'inverse) vit et travaille à Québec. Il est poète et performeur, enseignant et artiste de grandes manœuvres. Il est ludique, humoristique, et intègre souvent le public qui ne peut rester indifférent à ses actions.

« Peut-on créer un texte de 140 caractères qui ait une véritable valeur littéraire ? ». C'est la question qui le hante, jour et nuit et qui a fait germer en lui l'idée de l'Institut de twittérature comparée.

PPP twitte à l'envers, recto verso, vice versa et tutti quanti... Radicalement pour le mot bref, ce qui ne l'empêche pas de pécher par excès de mots... Donne souvent dans l'oxymoron et parfois dans le chiasme. Il assimile le tweet au gazouillis, ce qui lui permet de prendre son envol.


Dernier gazouillis
:
TwittLitt
Mélusine
se mit à gazouiller de manière littéraire en juin 2009, quelques mots lancés en l'air comme ça, futilement, pour le simple plaisir, un défi lancé au hasard, vers l'inconnu numérique avec pour pare-brise sur le monde cette fenêtre fixe, cette belle balise de 140 caractères à laquelle elle décida d'ajouter la contrainte de l'intérêt et d'écrire un « micro-roman », où chaque gazouillis se devrait d'être intéressant en lui-même mais aussi de participer au récit global — à lire de bas en haut pour que le flux, le sens de l'ensemble se dévoile...

Bio en 1400 caractères : http://twittlitt.blogspot.com/p/bio.html
L'intégrale sur de son micro-roman sur : http://twittlitt.blogspot.com

Dernier gazouillis
:
grainesdetoast
Lili Côté, Montréal
Scolarité de PhD en lettres. Vingt ans de direction de création publicitaire. Lauréate du Prix Octave-Crérmazie et twittératrice. Sur Twitter, sa devise est : « Toute chose se vaut : le jardin arrosé, une personne aimée, une phrase chantée ». Lili grignote ses miettes de toasts, uniquement en 140 caractères...

Dernier gazouillis :
vhamel
Vinnyboy, Quebec
ou Monsieur « XML ». Sur Twitter, il ne jure qu'en 140 caractères, avec pour devise : « Le jeu au centre de tout apprentisage, l'apprentisage, au centre de tout jeu. » 




Chercheurs

Jean-Yves FRÉCHETTE
Co-fondateur de l'ITC avec Jean-Michel Le Blanc (@centquarante), Jean-Yves Fréchette aime trouver et mettre au point des solutions tic pour l'enseignement de l'écriture. Poète et performeur, il tweete aussi sous le pseudonyme de @pierrepaulpleau.

Jean-Yves Fréchette réalisé nombre d'activités pédagogiques dans le champ de la pédagogie de l'écriture. À l'ITC, Jean-Yves Fréchette dirige les projets de recherche en pédagogie numérique. Avec Annie Côté, il vient de terminer la première phase du projet Twittexte, une recherche action consacrée à l'utilisation de Twitter en classe, ou ailleurs.
Annie CÔTÉ
Annie Côté enseigne à l'école secondaire St-Pierre et des Sentiers depuis 1998. Outre le français qu'elle enseigne en cinquième secondaire, elle y a enseigné l'art dramatique et les études cinématographiques et la danse sociale. Formée d'abord en enseignement du français et en linguistique, elle a entrepris des études doctorales en éducation pendant lesquelles elle se penchera sur l'enseignement de l'écriture via les technologies numériques. Elle tweete pédagogie, technologie, langue française et Arts sous le nom de @Annierikiki.

À l'hiver 2011, elle a proposé à ses élèves de rédiger leurs devoirs sur Twitter @AnnieSentiers, en 140 caractères exactement : si plusieurs enseignants utilisaient déjà ce réseau social avec leurs élèves, il semble qu'aucun d'entre eux n'avait encore fait de « twittérature » à l'école dans la Francophonie. Depuis, cette initiative a fait boule de neige et a débouché entre autres sur un projet de recherche action avec Jean-Yves Fréchette et à la création de Twittexte (Phase 1), un logiciel inspiré de Twitter, mais adapté aux besoins d'un environnement de pédagogie de l'écriture.




Membres associés

Lirina Bloom
Lirina Bloom, France
Lettres de Lumière sur l'Amour : la Toile change-t-elle l'Amour ? L'Amour change-t-il la Toile ? Ici, mise en chantier des écritures amoureuses - ou Rêve.
Lirina Bloom, patiente @LirinaBloom qui s'acharne à dépasser tout ce qui dans le temps motive l'arrêt ou la perte. Le flux de Twitter est cette métaphore, à la fois organique et virtuelle, dématérialisée pourrait-on dire, qui se fait le relai d'une des œuvres les plus singulières de la toute jeune twittérature.

Blogue : http://lirinabloom.blogspot.com/
Dernier gazouillis :




Membres

Les effectifs de l’Institut de twittérature comparée se rassemblent autour d'une une entité virtuelle à structure instable, puisque libre et virtuelle : le site de l'ITC.

Les membres se recrutent (souvent de force, à grands coups de tordage de bras, d'imprécations, de supplications et autres moyens usuels appartenant à la rhétorique de la persuasion, sinon à la torture mentale minimaliste) parmi le grand réseau des utilisateurs de Twitter et leur participation n'engagent rien ni personne d'autre qu'eux-mêmes. Ils peuvent apparaître à tout moment dans l'une des galeries de membres de l'ITC. Les twittérateurs qui n'y figurent pas encore peuvent s'en plaindre auprès du  secrétariat permanent de l'ITC qui prendra acte et action.

L'ITC constitue donc un groupe d'appartenance rassemblant tous les individus que la pratique de la twittérature singularise dans l'univers du grand réseau Twitter. Les membres s'affirment avec l'audace des écarts qui caractérisent toute démarche artistique authentique et engagée. Les membres savent ce qu'ils veulent (faire de la littérature) et comment ils veulent le faire (en utilisant Twitter). Ils acceptent donc toutes les contraintes du médium en voulant les dépasser.

La structure organisationnelle de l'égrégore ITC tente de reproduire dans leur forme même les tics des grandes organisations, mais sans s’embourber de leurs tracasseries administratives.

L'abonnement comprend quatre catégories de membres.
  • les membres permanents (les membres d'honneur : ce sont les twittérateurs émérites, les grandes plumes du petit genre quoi, ils sont peu nombreux et ils sont nobélisables) ;
  • les membres ordinaires (membres actifs : les plus nombreux, actifs parce que fébriles et opiniâtres, ce sont les « horribles travailleurs » (Rimbaud) du petit texte qui tous, à leur façon, twittent envers et contre Twitter) ;
  • les membres associés (membres temporaires : ils tentent une première aventure, ils s'inscrivent à un projet, parfois après quelques essais, ils quittent au grand regret de tous orientant leur carrière là où l'abondance des mots se fait jardin et non bouquet) ;
  • les membres sympathisants (les bienfaiteurs : ce sont ceux dont les largesses s'expriment dans l'immense sourire du don désintéressé pour une cause minuscule ; cette catégorie de membres donne sans donner à Twitter un seul caractère, mais en fournissant les ressources nécessaires à la poursuite des utopies minuscules).
C’est le Conseil des membres qui statue sur la qualité des membres de l’ITC qui se voient promus au gré de leur implication ou rétrogradés au terme de leur fainéantise.

Mais tout ceci, on l’aura compris, est le fruit d’une atmosphère qui n’imite en rien les rituels d’exclusion ou les anathèmes surréalistes. Ici, tous sont susceptibles de porter un bonnet d’âne, la permanence naît non pas d’un privilège oligarchique, mais d’un état de grâce temporaire acquis auprès de la communauté des twittérateurs. À l’ITC, la permanence est un statut friable, mais que peut solidifier une saine pratique. Et, en tout état de cause, c’est le travail qui distingue le membre ordinaire du membre permanent.

Dans tous les cas, les membres, quel que soit leur statut, acceptent d’emblée les conditions générales d’admission ainsi que le code d’éthique de l’ITC.
Membres permanents – les membres d’honneur
Les membres permanents de l’ITC sont ceux que la fidélité et l’engagement condamnent à la permanence. Ils ont une pratique twittérienne forte, déterminante, irremplaçable ; ils sont des phares et des modèles d’assiduité. Ce sont des mentors. Ces êtres indéfectibles, ceux que la paresse du silence ne contraint jamais au mutisme. On les retrouve sur le fil de publication quotidiennement. Ils considèrent Twitter comme une ardoise électronique, un moleskine instantané, un calepin partagé, un rouleau d’essuie-mains illimité, un brouillon ininterrompu. Et ils s’y dévouent. De plus, leur pratique stylistique est ouverte et innovatrice : prospectant les formes de la nanolittérature, ils parcourent la langue des inventions verbales et procèdent régulièrement à l'assassinat systématique des clichés. Ils font rire, sourire, réfléchir et posent des trappes à texte dont on doit parfois résoudre les énigmes. Pour eux, la twittérature est brouet quotidien qui les sustentent ; ils invitent tous leurs abonnées à partager leur soupe.
Membres ordinaires – les membres actifs
Un membre ordinaire est un membre qui s’inscrit à l’ITC en affirmant respecter les règles de base de la catégorie de membre ordinaire : 
  1. privilégier l’écriture sur Twitter ; 
  2. participer aux activités d’écriture suggérées par l’ITC ;
  3. fournir une courte biographie ;
  4. respecter les protocoles de l’ITC ;
  5. respecter et promouvoir le code d’éthique de l’ITC.
Le membre ordinaire doit, bien évidemment (voir infra) souscrire aux conditions d’admission.
Membres associés – les membres temporaires
Les membres associés sont ceux qui se joignent à l’ITC le temps d’un projet, d’une manœuvre, d’un exercice, d’un événement. Ils acceptent d’emblée les modalités d’adhésion du projet. Les membres associés peuvent, s’ils le souhaitent, accéder au statut de membre ordinaire en travaillant, en se défonçant qualitativement par un investissement formel accru.
Membres sympathisants – les bienfaiteurs
Les membres sympathisants sont des membres qui gratifient de leurs dons en argent ou de leur aide logistique les activités de l’ITC. Un membre sympathisant peut être soit un individu riche, passionné et désintéressé, une personne morale, une institution, une organisation, un ministère ou un regroupement quelconque. Ils peuvent léguer leur fortune, leur avion, leur yacht (ce qui serait une façon intéressante pour l'ITC d'organiser des tournées nomades d'initiation à la twittérature vers des pays lointains, là où sans doute règnent la passion, le luxe, le calme et la volupté.

Admission

Les membres de l’ITC se recrutent via son site internet (www.itc-twitterature.org) et ils sont admis après avoir satisfait aux conditions d’admission (voir infra).
Conditions d’adhésion
Les conditions d’adhésion sont les suivantes :
  1. soumettre une courte biographie en 5 x 140 caractères (en l'absence de cette biographie, l'ITC procédera unilatéralement à sa rédaction, ce qui risque fort de permettre une certaine dérive créatrice au remodelage des personnalités et des curriculums vitae) ; 
  2. soumettre un premier gazouillis en 140 caractères ;
  3. soumettre sa feuille de route stylistique (quel principe d’écriture retenu gouverne ma démarche : chaque gazouillis comporte obligatoirement 140 caractères, une métaphore, tel élément récurrent, etc.
  4. participer aux activités d’écriture suggérées par l’ITC.
En l'absence de ces informations, l'ITC peut procéder de force à l'adhésion. Elle est prête à en assumer les coûts lors d'éventuelles poursuites en diffamation devant tout ci-devant tribunal soutenant les principes du droit à l'imaginaire.

Contrat

Les éléments biographiques et le projet stylistique sont publiés sur la page de blogue du membre. Ils constituent son engagement envers l’ITC et ses membres. 

Exclusion

Le twittérateur qui cesse de pratiquer la twittérature ou qui commet un crime de lèse-gazouillis (non respect du code d’éthique) est automatiquement exclus de l’ITC. Il pourra poursuivra sa carrière seul, dans le cyberespace et faire comme si rien ne s’était passé tant il est vrai que rien, mais vraiment rien de bien fâcheux (hormis le déshonneur dont il pourrait s’enticher) ne pourrait lui arriver. Toutefois, il ne lui sera pas permis de retrouver sa cotisation ni de se voir accorder des royautés sur les gazouillis qu’il y aurait publiés.

Code d’éthique provisoire

L’éthique de l’ITC peut se résumer en quelques mots : le réel existe par lui-même, le réel peut donc exister par les mots à condition que la métaphore s’en empare.

Ce qui implique que :
  • les membres de l’ITC excluent d’emblée toute vendetta ou attaque personnelle ;
  • aucun sujet n’est exclu des thèmes d’écriture  de l’ITC ;
  • le travail d’écriture à l’ITC porte avant tout sur la recherche formelle : la forme l’emporte sur le fond et vice versa ;
  • la grossièreté et la pornographie ne le sont véritablement que si le scalpel du regard scrute l’objet d’un peu trop près : voilà pourquoi c’est la forme qui marque le pas sur le tout ;
  • l’idiotie sous toutes ses formes, la bêtise sous toutes ses formes, les mensonges sous toutes leurs formes, la malversation sous toutes ses formes, les tricheries sous toutes ses formes, le malheur sous toutes ses formes seront dénoncées avec grâce et altitude ;
Quand au bonheur (bonheur de vivre, de lire, d’écrire, d’aimer, de prospecter, de flâner, d’imaginer, d’oser et de ratisser large), l’ITC lui reconnaît la puissance critique nécessaire au fragile maintien des équilibres psychiques pour ne jamais cesser d’en encourager l’expression.

ARTICLE I – Désignation     

Les présents statuts ne sont hélas pas gravés à l'or fin dans du marbre. A défaut, ils sont tous rédigés en 140 caractères, espaces compris.

La personne morale a pour titre officiel « Institut de Twittérature Comparée  ». Elle peut aussi parfois être désignée par le sigle « ITC ».

Si Twitter disparaît, l’ITC conservera son nom, mais il se   consacrera alors plus largement à la nanolittérature qui englobe la twittérature.

La twittérature est l'art de détourner Twitter hors de son lit rude pour se plonger dans les méandres de la littérature (voir le manifeste).

La nanolittérature englobe à son insu les tweets, sms, télégrammes, slogans, pensées, haïkus, proverbes, apophtegmes, pensées, maximes, etc.

ARTICLE II - Objet

L'Institut de Twittérature Comparée aura pour fondation, support premier et base de lancement le cinquantenaire du jumelage Bordeaux-Québec.

L’institut de Twittérature comparée a évidemment de nombreux objectifs à atteindre, desseins à accomplir, destins à assumer, buts à avouer :
  • Organiser manifestations, colloques, débats, jeux, concours, conférences, ainsi qu'un festival de twittérature, tant à Bordeaux qu'à Québec.
  • Promouvoir la Twittérature de par le Vaste Monde, plus spécialement dans les pays francophones ou en voie de le devenir (conquête spatiale).
  • Rapporter différentes pratiques de la Twittérature repérées de par le Vaste Monde, les comparer, les analyser, les reproduire, les hybrider.

Il existe également un volet pédagogique de la twittérature. Lequel est plus spécialement développé par l'ITC de Québec (voir l'article XV).

Ces promotions, analyses, reproductions s'exerceront plus particulièrement à travers des rapports québéco-bordelais voire bordelo-québécois.

L'ITC a pour vocation de répandre la Bonne Nouvelle et les bonnes nouvelles, via Twitter, ainsi que tout support médiatique, virtuel ou non.

L'ITC peut user de T-shirts pour y graver ses tweets fondateurs ou quelque autre texticule en 140 caractères. Des mugs font aussi l'affaire.

En règle générale, l'ITC est habilité à créer, faire façonner et vendre tout objet non virtuel ayant un rapport étroit avec la twittérature.

ARTICLE III - Siège social 

Le siège social est situé à Québec. Plus tard, le premier conseil d'administration déterminera comme prévu une véritable adresse définitive.

Le siège social peut être transféré par simple décision du conseil d'administration. Cette décision étant ratifiée par l'assemblée générale.

ARTICLE IV - Composition

L'association est composée de membres d'honneur; de membres bienfaiteurs et de membres actifs ou adhérents. Elle est donc très bien membrée.

ARTICLE V - Admission

Pour faire partie de l'association, il faut être agréé par le bureau. Opération réputée sans douleur, sans odeur et normalement sans saveur.

L'agrément se déroule au cours d'une séance ordinaire du bureau qui statue sur les demandes d'admission présentées en bonnes et dues formes.

La bonne est due forme pour demander son adhésion à l'association est toute simple : il suffit d'envoyer un tweet revendicatif à @twittexte.

ARTICLE VI - Les membres

Obtiennent la qualité de membres d'honneur ceux qui ont rendu de fiers services à l'association. Ils sont dispensés de payer une cotisation.

Ont une qualité de membres bienfaiteurs, les membres qui versent un « droit d'entrée en bienfaisance », en plus de leur cotisation annuelle.

Deviendront membres actifs ceux qui ont pris l'engagement solennel de verser annuellement une somme de 1,40 $ (cent quarante cennes noires).

Le « Droit d'entrée en bienfaisance » est fixé à 140 $cdn (cent quarante beaux dollars canadiens), un don de pure générosité sans autre but.

L'assemblée générale fixe chaque année le montant du « Droit d'entrée en bienfaisance » et les cotisations annuelles des membres ordinaires.

ARTICLE VII - Radiations

L'ITC perd un membre par démission, décès, radiation par le Conseil d'administration pour non-paiement de la cotisation ou pour motif grave.

Avant de radier un membre, le Conseil d'administration invite par lettre recommandée le non-cotisant ou le grave motivé à venir s'expliquer.

Quant aux décédés partis sans laisser d'adresse, la radiation sera automatique sans nécessité d'envoi de lettre plus ou moins recommandable.

ARTICLE VIII - Ressources

Les ressources de l'association comprendront le montant des droits d'entrée, des cotisations, des subventions publiques, des dons, des legs.

Les caisses de résonances de l'association se rempliront également d'espèces sonnantes et trébuchantes, résultant de ventes promotionnelles.

ARTICLE IX - Conseil d'administration

L'association est dirigée par un Conseil de 5 (cinq) membres élus pour 1 (un) année par l'Assemblée générale. Les membres sont rééligibles.

Sans nécessité de révision des statuts légaux le Conseil d'administration pourra être décomposé d'un maximum de 140 (cent quarante) membres.

Le Conseil d'administration choisit parmi ses membres, au scrutin secret, un bureau composé d'un président, d'un secrétaire et un trésorier.

En cas de vacances, en dehors des périodes scolaires, le Conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres manquant à l'appel.

Il sera alors procédé au remplacement définitif des heureux membres en vacances à l'occasion de la plus prochaine assemblée générale prévue.

Les pouvoirs naturels des membres ainsi élus prendront fin pile à l'époque où aurait dû normalement expirer le mandat des membres remplacés.

ARTICLE X - Réunion du Conseil d'administration

Le Conseil d'administration se réunit au minimum deux fois par an sur la convocation du président ou sur la demande du quart de ses membres.

Les décisions sont toujours adoptées à la majorité des voix. En cas d'égalité de part et d'autre la voix du président devient prépondérante.

N'importe quel membre du Comité qui, sans excuse, n'aura pas assisté à 3 (trois) réunions consécutives, sera considéré comme démissionnaire.

ARTICLE XI - Assemblée générale ordinaire

L'assemblée générale ordinaire comprend tous les membres de l'association à quelque titre qu'ils soient affiliés. Elle se découvre en avril.

Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l'ITC sont convoqués par e-mail. L'ordre du jour est indiqué sur leur convocation.

Le président, assisté des membres du comité d'administration, préside à l'assemblée générale et expose la situation morale de l'association.

Le trésorier rend compte de sa gestion. Il soumet son bilan à l'approbation de l'assemblée. Bref, on doit pouvoir compter sur lui (ou elle).

Il sera procédé, après épuisement de l'ordre du jour (ou des membres), au remplacement, par scrutin secret, des membres du Conseil sortants.

Ne devront être traitées (avec ordonnance), lors d'une assemblée générale (ordinaire), uniquement les questions soumises à l'ordre du jour.

ARTICLE XII - Assemblée générale extraordinaire

Dans une vie ordinaire, il arrive des choses extraordinaires. Il en arrive de même à l'assemblée générale quand elle devient extraordinaire.

Sur demande de la moitié plus un des vrais membres, le président convoquera une « Assemblée Générale Extraordinaire » aussi appelée A. G. E.

Cela n'est pas obligatoire, mais un bon président a généralement le cheveu blanchi par les ans, quand il prend un peu trop souvent de l'AGE.

ARTICLE XIII - Règlement Intérieur

Un règlement intérieur (de préférence en 140 points) pourra être réglé par le Conseil d'administration puis approuvé en assemblée générale.

Ce règlement fixera les divers points non envisagés par les statuts, notamment ceux ayant trait à l'administration interne de l'association.

ARTICLE XIV - Dissolution

En cas de dissolution, prononcée par les deux tiers au moins des adhérents présents à l'assemblée générale, un liquidateur est nommé illico.

L'actif, s'il y a lieu, est alors dévolu pieusement, selon les dispositions déposées au Registre des entreprises, à un organisme de charité.

ARTICLE XV – Québec

Il existe aussi un second Institut de Twittérature comparée, situé à Bordeaux. Cela est absolument logique si on souhaite se comparer. Non ?

Tous les adhérents de l'ITC de Québec sont d'office membres d'honneur de l'ITC Bordeaux-Québec. Son président, lui, est président d'honneur.
 © MMXI  -  ITC Institut de twittérature comparée