Site officiel de l'Institut de twittérature comparée  :::  Québec :::  Bordeaux



Site du Festival Québec en toutes lettresAccueil Défis Ducharme
Il faut se servir de sa tête. Il faut user son imagination. Pense à quelque chose d’original !
Songe à quelque chose de brutal, d’extravagant, de malin, de surprenant !
Le nez qui voque. Réjean Ducharme
Accueil du site de l'Institut de twittérature comparée
Accueil des défis - Défi I - Défi II - Défi III - Défi IV - Défi V - Défi VI - Défi VII

Défi VIII - Défi IX - Défi X - Défi XI - Défi XII - Défi XIII - Défi XIV

Défi XIV - Un tweet d'adieu

But du défi

Rédiger un tweet d'adieu en 140 caractères pile poil.



Aller directement au défi !
N. B. Bien que le dernier défi soit mis en ligne aujourd'hui, ce mardi 4 octobre 2011, cela ne signifie pas que le site des Défis Ducharme ferme boutique. Au contraire, il sera accessible pour tousseux aisselles (oups, il y a une équivoque ducharmienne ici) qui veulent relever les Défis Ducharme jusqu'à la fin octobre. L'équipe des Défis Ducharme espère que vous serez particulièrement actifs durant le Festival Québec en toutes lettres du 13 au 23 octobre. Afin de poursuivre et de rendre compte du travail que vous avez si bien commencé ici, nous mettrons en ligne dès le début du festival des tweets remarquables sur le compte Twitter @DefisDucharme.

Contexte
 
Terminer un roman, c'est quitter ses lecteurs. Se rendre au bout des Défis Ducharme, c'est quitter Twitter.
 
Le dernier Défi vous convie donc comme il se doit à quitter la petite communauté des batailleurs que vous fûtes : les @Thaelm(152 tweets), @Marmiotte (56 tweets), @Multimot1 (45 tweets), @Jodelle (40 tweets), @V00D00M (30 tweets), @Djan(20 tweets), @Strofka (20 tweets), @MarcB (14 tweets), @Azie (14 tweets), @LirinaBloom (12 tweets), @Sylvain_Pierre (11 tweets), @mysouris (10 tweets), @robeno59 (10 tweets), @Artgh0st (8 tweets), @picotine (7 tweets), @accordeonsteve (6 tweets), @wincricri (5 tweets), @nathcouz (3 tweets), @Ali (2 tweets) @JeanneLagab (2 tweets), @Pat_Drapeau (2 tweets), @masav i (1 tweet), @fleurylaurent (1 tweet), @Catherine (1 tweet), @mamitou (1 tweet), @WinCriCri1 (1 tweet), @Sylvie (1), @gillesherman (1 tweet), @MartinB (1 tweet), @Chlorophylienne (1 tweet), @Fonfec (1 tweet), saluez-vous et jetez les ponts pour relever d'autres défis.

Que l'élégance de vos salutations mutuelles vous séduisent mette la table pour d'éventuelles collaborations, pour des rendez-vous inopinés, pour des échanges salutaires et, qui sait, en surgiront peut-être des poignées de mains, des accolades, des ballons de rouge, des cafés, des verres de lait et des... tweets !

Bien évidemment, vous pouvez vous quitter pour toujours, sans détours, sans un mot. Mais il y a parfois des aurevoirs tactiques, qui sont des invitations à transcender le temps, à imaginer l'autre rencontre, celle qu'on espère, celle qui viendra peut-être, cette rencontre embellie des lumières du songe et du désir.
 
Voici donc votre tweet d'adieu, adressé à tous vos camarades des Défis et aux autres aussi, à tous les lecteurs de Ducharme et à Ducharme lui-même. Ce n'est pas tous les jours qu'on se donne le privilège de saluer l'invisible, pas vrai ?
 
Allez, adiou ! 

Citations de Ducharme

• « Après avoir lu sa lettre d'adieu d'hostie de chienne sale, j'ai comme un peu perdu la boule. C'était tellement bas, méchant, injuste de nous faire ça, de nous fuir comme la peste, nous qui ne lui avons jamais rien demandé. » HF271
• « Je vous quitte, mon André, ma Nicole, mes trésors, mes oasis, et c'est épouvantable car je vous quitte tout à fait, mes anges, mes nuages. » HF273
• « Quoi que vous fassiez, je sais que ça finira par s'unir avec ce que je ferai, car tout amour se fond dans tout l'amour. Adieu. » HF273

Marche à suivre

1) Composer un tweet d'adieu, un tweete d'aurevoir sans jamais écrire les mots « adieu » et « aurevoir ». Vous pouvez naturellement publier plusieurs tweets et vous rapprocher de la formule parfaite.
2) Votre formule doit tenir dans 140 caractères pile poil.
3) L’angle d’attaque peut être un compliment qu'embellit une métaphore, une situation déstabilisante que l’oxymoron viendrait peut-être de rehausser de son étrangeté inquiétante.
4) Le rythme, cette façon de se mettre en bouche le poids des mots, peut venir scander l’approche ou la fuite, doit être perceptible. Un peu de grandiloquence ne choquerait pas ici. S'il faut faire des adieux, que ce soit de manière noble.
5) Idéalement votre formule d'adieu devrait être transférable : quoi de mieux qu'un certain universalisme qui permet à tous de se sentir concerné par un texte qui, prenant congé de certains, permet de saluer tous les autres.
6) Avant cliquer sur Publier, placez votre tweet en bouche et, si votre lèvre tremble, c'est que vous êtes vraiment ému. C'est bon signe : vous êtes vivant et vous n'aimez pas lâcher vos collègues, camarades et amis !

Exemples

• Non, je ne vous dirai pas le mot que vous détestez tant. Non, ce n'est pas à dieu à qui il faut s'adresser pour se plaindre de votre départ.
• Avant de te laisser partir seule comme une ombre, regarde une dernière fois. Vois mes mains, vois mon œil trembler et ma peine de te perdre.
 
Aller au défi !
© MMX - ITC Institut de twittérature comparée