Diffusion des tables rondes du premier Festival international de twittérature
Site officiel de l'Institut de twittérature comparée  :::  Québec :::  Bordeaux  :::  Nous joindre  
Éditer cette page Imprimer cette page
 
ITC-Twittexte - Accueil


Quelque invraisemblable que cela paraisse, personne n'avait tenté jusque-là une théorie générale des jeux.
La loterie à Babylone, Fictions, J.L.Borges

L'Institut de twittérature comparée

L'ITC   :::  Les statuts de l'ITC   :::   La mission de l'ITC   :::   STRUCTURE

Aux ennuyeux préambules, nous préférons l’action,
les texticules en moins de 140 caractères,
les maximes, les aphorismes et les apophtegmes.

L’Institut de Twittérature Comparée (ITC) existe parce que Twitter existe. Parce que la littérature existe. Parce qu’il est possible de rédiger des textes en moins de 140 caractères (espaces compris). Parce qu’on peut être drôle et intelligent à la fois et vice versa. Parce qu’on peut être aussi simultanément dense et léger, brut et subtil, lent et rapide, cérébral et viscéral, poétique et discursif. La twittérature existe enfin parce qu’une nanorhétorique des antithèses, oxymorons compris, stimule l’essor et l’éclat ; elle y trouve sa piste d’envol et son champ d’exploration.

La twittérature existe ici et ailleurs, littéralement et dans tous les sens. Elle fait la promotion de l’instant et du bref. Elle s’attarde aux tables des cafés, au creux des mains qui manipulent les portables et sur le pupitre des écoliers. Parce qu’elle tripote le temps et l’espace et qu’elle se réclame de l’immédiateté, elle appartient à la contemporanéité des technologies Web. Parce que la nature commande à l’infiniment petit, la twittérature n’est pas en reste puisqu’elle déploie une véritable écologie de la nanotextualité. Parce que rire et être surpris par les mots font du bien, la twittérature s’engage à émouvoir. Parce que l’époque commande de penser vite et bien, la twittérature se diffuse illico. Parce que le jogging littéraire n’exclut pas le 140 mètres textuel comme épreuve de demi-fond, la twittérature s’en tient à ses marques et pousse au-delà. Parce que l’âme désuète, roucoule tout aussi bien dans les canaux numériques que dans les carnets de moleskine, mais aussi parce qu’elle se fait une beauté dans le petit rectangle mince de Twitter. Parce que quand c’est plus court, c’est plus long à comprendre. La preuve ? « Le silence éternel de ces espaces infinis [qui] m’effraie » et qui n’en finit plus d’alimenter les gloses d’une durée courbée par tant de relations d’incertitudes. Parce que, néanmoins, toutes choses étant égales par ailleurs, tant il est vrai que la nanolittérature fait son nid dans la pratique textuelle contemporaine du Web 2.0, dans Twitter et ailleurs, alors voilà !

La twittérature s'inspire de tous les terroirs, sans exception. Et pour marquer les pôles d'affinité de sa démarche, concentrons-nous pour l'instant sur le sirop d'érable de Québec et les cépages de Bordeaux, ces beaux clichés respectifs, afin de les tordre dans la machine par excellence des productions textuelles minimalistes : Twitter ! L'ITC sera bi-céphale et délocalisée, histoire de marquer l'heure des affinités, des complémentarités et des amitiés entretenues par la pratique de la nanotextualité.

La communauté des twittérateurs existe bel et bien et sa santé fait rougir d'envie ceux et celles dont le clavier ne gigote pas sous leurs doigts. La twittérature est plus qu'une embellie dans la grisaille textuelle ambiante : elle appelle au dépassement de soi dans l'effervescence et la modestie du minuscule. Elle serait peut-être ce « point diamanté actuel de présences transcendantes et d'orages pèlerin » (René CHAR).
Note : ici, pour les besoins de ce texte et ailleurs : « tweet » et « gazouillis » peuvent être employés indifféremment l’un pour l’autre : ça dépend de la personne, comment elle se sent, de ce qu’elle a mangé la veille, etc. Ajoutons également que dans le seul but d’alléger la lecture de ce texte, le masculin dans ce site englobe le féminin et vice versa ce qui, mutuellement, les comble d’aise et tutti quanti...


L'ITC   :::  Les statuts de l'ITC   :::   La mission de l'ITC   :::   STRUCTURE

 © MMXI  -  ITC Institut de twittérature comparée